logo

La connexion et le guidage

La connexion en danse est la sensation essentielle 

La connexion en danse permet de ressentir parfaitement les mouvements. connexion en rockElle permet d'être pleinement à l'écoute de sa/son partenaire. 
Lorsque l'on parle de connexion, on évoque la liaison main danseur-main danseuse. La notion de connexion doit se travailler, mais elle s'acquière vraiment avec de la pratique et de l'expérience.
Une bonne connexion est une liaison qui permettra au danseur de faire comprendre à sa danseuse, avec un léger mouvement de bras, ou une position différente de sa main, ce qu'il veut faire. Il faut ainsi que le bras de la danseuse ne soit ni trop tendu, ni trop mou. Il faut aussi que la danseuse ne s'agrippe pas désespérément à la main du danseur en serrant les doigts, défaut de nombreuses débutantes. Pour les danseurs, on retrouve souvent le même défaut : guidage trop brusque ou trop mou. Le juste milieu est à trouver.
La connexion au niveau des mains, au niveau des doigts doit être la plus légère possible afin que les indications de passes, afin que les changements de prise, soient les plus fluides possibles. Le guidage du danseur doit être le plus fin possible, et le plus confortable possible pour sa partenaire. La capacité d'écoute de la danseuse (pas de la musique, mais du guidage de son danseur !) doit être particulièrement développée, et sa connexion doit être légère et ferme à la fois.
Bien avant de vouloir apprendre une multitude de passe, il faut travailler cette notion de connexion pour pouvoir exécuter correctement des enchaînements différents.

Maintenez une bonne connexion

Chaque partenaire doit exercer une pression identique en continu sur la main de l'autre. Cette résistance permet à la danseuse de savoir quand le danseur relâche ou ajoute de la pression, et donc s'il faut avancer ou reculer pour rééquilibrer la connexion. Une danseuse doit aussi pouvoir percevoir sur quel pied son partenaire transfère le poids du corps, même les yeux fermés. Seule la pratique peut faire comprendre quelle est la bonne dose de pression. Les bras doivent être légers et détendus, sans être mous comme des spaghettis. Adaptez-vous à la force que met votre partenaire. Si vous le sentez avoir continuellement une pression plus faible que la vôtre, peut-être est-ce pour vous faire comprendre d'avoir le bras moins lourd, et à l'inverse, s'il met plus de force que vous, peut-être est-ce parce que vous devriez raffermir votre bras.

N'aggripez pas la main

N'utilisez pas votre pouce pour saisir la main du danseur. Les mains doivent pouvoir glisser, rester flexibles et pivoter dans tous les sens. La connexion doit donc être minimale, avec la paume de la main ou le bout des doigts. Faites un crochet avec votre main, mais quelle que soit la figure, ne cherchez pas à pincer la main de votre partenaire car il aura alors du mal à vous guider.

004.2017 07 17 black 1200 141

Suivez nous sur Twitter

twitter

 

Suivez nous sur You Tube

logo youyube

 

Suivez nous sur Pinterest

pinterest

 

Suivez nous sur Flickr

flickr